Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Texte du 18 décembre 2014.

Texte du 18 décembre 2014.

Texte du 18 décembre 2014.

Il avait suffit d'un regard pour que je sache que c'était toi.

Un regard, le premier regard nous unissant dans une vie autre que virtuelle.

Ce regard avait suffit à faire renaître en moi une certaine flamme, une sorte de bonheur.

C'était un vendredi treize, une journée d'effroi pour une soirée d'émois.

Ce regard m'avait donné des envies charnelles.

J'l'avais compris, j'étais amoureuse. Je l'avais déjà bien compris pendant nos discussions jusqu'à pas d'heure.

Mais ce jour là, tout avait changé, c'était encore plus fort, plus intense. Je ne voyais plus que toi. Dans ma tête, dans mon cœur; plus que toi.

Tu résumais à toi seul mes envies, mon bonheur, mes humeurs, ma vie.

Six mois et quelques jours plus tard, tu illumines toujours mes jours noirs comme un rayon de soleil sur un champs de bataille.

T'aimer est ce qui pouvait m'arriver de plus beau. Être aimée en retour était impensable et pourtant ce fut le cas. Ne doutes jamais de nous. Nous étions une histoire impossible devenue possible comme un petit miracle dû à l'amour.

On dit que l'amour est plus fort que tout, serait-ce vrai? Je me laisse libre à y croire...

N'oublie jamais que ce vendredi treize a fait revivre une âme d'enfant dans une adolescente perdue dans ce monde immonde. N'oublie jamais que tu es la raison de son bonheur. N'oublie jamais qu'elle t'aime de tout son cœur.