Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Texte du 26 avril 2015.

Texte du 26 avril 2015.

Texte du 26 avril 2015.

Nos vies se sont unies dans un cercle de bonheur. La fumée s'était formée autour de nous, faisant disparaitre le monde entier, restait toi, rien que toi que mes yeux pouvaient voir dans cette brume magique.

La chaleur me monta à la tête et tu tournais autour de moi comme si mes songes t'avalaient, comme si tu n'étais qu'un rêve.

J'ai ouvert les yeux et tu étais là, sous les couettes recouvrant nos ébats. J'ai passé des heures à t'observer, à repérer chaque petit détail et la place qu'il possédait. Ainsi, je connais par cœur la couleur de tes yeux, l'emplacement de tes cicatrices et de tous les petits défauts qui te composent.

Mes pensées étaient devenues réalité sur ce doux lit. Prions pour que mes rêves ne finissent pas. Que jamais je n'ai à pleurer ta disparition sous cet orage de douleur qui remplacerait les nuages de bonheur.

Si les heures avec toi sont des secondes, les secondes sans toi sont l'éternité. Le blanc de la solitude, le noir de la douleur; le gris de mon cœur.

L'espoir de te retrouver ne peut que me maintenir car je sais, que dans tes bras, je me noierais.
L'espoir de te retrouver ne peut que me maintenir car je sais, qu'entre mes reins, tu t'oublieras.

Tu me manques déjà.