Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Texte du 27 février ( écrit avec une amie).

Texte du 27 février ( écrit avec une amie).

Texte du 27 février ( écrit avec une amie).

EDEN.

Ce joli petit bonhomme s'appelait Eden. Il avait la peau claire, les yeux noisettes et les cheveux couleur ébène. Il riait souvent, souriait toujours. C'était un petit garçon avenant, très charmant. Il était âgé de cinq ans. Eden était adorable, un regard de sa part était suffisant pour que nous tombions sous son charme. Il était le fils idéal, l'ami de rêve, l'enfant effleurant la perfection. Seulement, Eden parlait peu. Il se contentait de répondre par des hochements de tête; et lorsque ça ne suffisait pas, il n'avait qu'à regarder son interlocuteur dans les yeux pour que celui-ci comprenne sa réponse. Il était rare qu'il use de ses mots. Mais, poli comme il était, les seuls mots qu'ils prononçait se limitaient à "Bonjour", "Merci", et "S'il te plaît". C'était le strict minimum, mais son grand maximum.

Eden parlait peu. Tellement peu que sa maman en fût désespérée. Elle pensait qu'en scolarisant son fils le problème allait se résoudre, elle était persuadée qu'il se ferait des copains et qu'en rentrant il lui raconterait sa journée. Elle s'était trompée. Déjà, Eden n'avait pas de copain. Il n'en voulait pas et préférait être seul. Ensuite, il ne racontait pas sa journée, il la dessinait dans les moindres détails.

Lorsque qu'il rentrait de l'école, Eden déposait un bisou sur la joue de sa mère, prenait ses feutres et quelques feuilles puis partait. Il s'envolait.

LENA.

Lena était une petite fille, haute comme trois pommes, une peau claire comme de l'eau de roche. Ses yeux étaient d'un bleu océan et ses cheveux bruns foncés tombaient sur ses épaules en formant de belles boucles.
Lena était la petite fille d'un physique parfait, une petite poupée.

Lena avait cinq ans, à l'école elle restait seule. Son grand plaisir était d'apprendre à lire. Elle voulait lire une tonne de romans et marcher dans les pas de sa maman qui était écrivaine.
Lena avait réussi à sortir quelques mots bien tôt mais parlait très peu. Elle préférait essayer d'écrire et était très fière quand elle arrivait à écrire deux, trois mots qu'elles venaient d'apprendre à l'école.

Elle rentrait de l'école, prenait des livres ainsi que des feuilles et essayait des recopier les mots. Elle s'envolait.

Ces deux petits enfants ne se connaissaient pas et pourtant leurs destins allaient être très liés.

L'année s'était écoulée aussi vite que le tas de feuilles que les deux enfants usaient. Ils ont six ans à présent, et leurs occupations n'ont pas changé. Eden dessine toujours autant. Lena, elle, suit attentivement les traces de sa maman.

Comme tous les matins, Lena se réveille le sourire aux lèvres, elle est ravie d'aller à l'école. Eden se réveille en versant quelques larmes, il ne veut pas quitter la sienne.

Chacun déjeune un peu, tous deux accro aux chocolats chauds, ils s'enfilent deux bols. Lena glisse son petit corps dans une robe bleue nuit. Eden peine à mettre un pantalon et un t-shirt.
Lena brosse ses longs cheveux avec attention tandis qu'Eden se laisse faire par sa maman.
Ensuite chacun prend le chemin de l'école avec leur maman respective, tous deux sur la route en voiture, regardant le paysage par la fenêtre...

Lena observe les énormes vagues avec de gros yeux ronds, étonnée. Aujourd'hui, la mer est agitée. Eden regarde fixement la neige et les montagnes, pensif. Il n'a encore jamais vu la mer, mais ça ne saurait tarder. Le déménagement est prévu pour demain.

Arrivé à l'école il se mit dans un coin, attendant que les autres enfants arrivent pour entrer en classe.
Les enfants arrivent en courant ne faisant pas attention à Eden qui continue à dessiner sur son p'tit cahier pensant à la mer qu'il verra demain et aux montagnes qu'il ne verra plus jamais.

Lena arrive dans la cour de son école, essaie comme toujours d'avoir l'amitié de quelques filles qui la rejettent parce qu'elle passe son temps à essayer d'apprendre à écrire et lire. Elle n'aime pas jouer à la poupée mais elle aime jouer avec les mots et les lettres.

Quelques jours après le déménagement, Eden découvre sa nouvelle école. Étant timide et n'ayant pas l'habitude d'avoir des amis, il se mit dans un coin pour être tranquille et continuer ses dessins.

Surprise ! Le coin est déjà occupé par une petite fille aux bouclettes brunes. Mais Eden ne s'en alla pas pour autant. Il s'assit à côté d'elle, sans rien dire. Lena, voulant engager la conversation, lança d'un ton enthousiaste : " Moi c'est Lena, et toi, comment tu t'appelles ?" Il ne lui répondit pas. En revanche, il lui tendit une feuille. "EDEN" était écrit en grosses lettres. Lena sourit, puis ils rentrèrent en classe...

La maitresse présenta Eden à toute la classe, des rires fusèrent... Ce ne sont que des enfants...
Lena proposa au garçon de s'asseoir à ses côtés, directement un petit sourire s'incrusta sur le visage apeuré d'Eden, il se sentait mieux, il avait une amie...

Ils passaient même leurs récréations ensemble, assis dans un coin. Mais ils ne parlaient toujours pas. Les deux enfants étaient souriants, plus que jamais. Pour ne pas changer, Eden dessinait tandis que Lena écrivait quelques phrases. Les autres enfants les montraient du doigt; criant qu'ils étaient différents, hurlant qu'ils étaient bizarres. Mais personne ne savait arracher le sourire de nos deux petits prodiges. À la fin de la journée, les deux enfants s'échangèrent leur feuille. Lena reçu un énorme cœur rouge, et Eden, un magnifique "Je t'aime."