Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Texte du 3 avril 2015.

Texte du 3 avril 2015.

Texte du 3 avril 2015.

" C'est fini mademoiselle, il n'y a plus rien à faire, c'est fini..."
Sur ces quelques mots, le médecin m'adressa un léger sourire de compassion avant de me laisser seule, avec mes larmes, près de son corps.

La maladie l'avait emporté. Cette putain de faucheuse était venue me le prendre.

L'homme que j'aimais était malade depuis plusieurs années, il l'a su avant notre rencontre et m'a directement prévenue. J'ai quand même sauté à deux pieds dans le piège de l'amour, espérant avec une candeur enfantine que tout ça n'était qu'une mauvaise blague.

Après plus de deux ans d'amour fusionnel, il avait décidé de me quitter sentant la maladie l'expirer et ayant peur de causer ma plus grande souffrance.

Il espérait que mes sentiments s'étiolent et que je ne souffre pas. Il avait tort, je l'aimais encore.
Il m'avait condamnée à l'aimer pour toujours et même lui, ne pouvait rompre ce sort.

C'était la deuxième fois que je le perdais. Il y a cinq ans, quand il avait décidé de quitter mon cœur et maintenant quand il a décidé de quitter ce monde.

A la vue de son corps inanimé, j'ai compris le véritable sens de l'expression " tomber amoureuse".
Je suis tombée et tombée à l'infini car c'est l'intensité qu'avaient mes sentiments.

La chute avait pris tellement de vitesse, qu'en me fracassant au sol, mon corps a explosé en de milliers de morceaux, un peu comme mon cœur quelques années plus tôt.

Oui mon amour avait bien une limite.
Et cette limite était ma mort.