Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Interview n°1: Pierre Thiry.

Interview n°1: Pierre Thiry.

Interview n°1: Pierre Thiry.

Interview de Pierre Thiry par Juste m'échapper.

Je remercie encore l'auteur pour m'avoir accordé tout ce temps pour son livre et cette interview ! Un auteur très sympathique qui mériterait tous les lecteurs du monde !

Première question: Pourquoi vous êtes vous lancé en tant qu'écrivain? Qu'elle a été votre première motivation?

J'ai toujours aimé écrire, pour le plaisir, parce que j'aime lire, j'aime jouer avec la langue, son rythme, ses sons, ses beautés, ses multiples. Être "écrivain" à mes yeux, c'est d'abord écrire avec plaisir, avec passion, avec difficulté parfois aussi: en essayant de sculpter son écriture on tombe sur des matières plus ou moins âpres, rebelles, fuyantes ou rugueuses... L'écriture est aussi une forme de danse. La maîtriser prend du temps, demande des exercices, une discipline, de l'équilibre et de la souplesse. L'idée de publier m'est d'abord venue avec l'objectif de partager ce plaisir littéraire. Les quelques livres que j'ai écrit ont toujours été à la destination de quelqu'un de précis, à la manière d'une lettre adressée, d'un regard attentif ou d'un sourire. Publier c'était donner à ce sourire un rayonnement plus important en s'adressant aussi à des lecteurs que l'on ne connait pas qui liront et enrichiront chaque écrit du sens que chacun peut y mettre.

Vous dites que chacun de vos livres ont été destinés à quelqu'un de précis... A qui était destiné " Sansonnet, un cygne à l'envers"?

En me décidant à l'éditer, je pensais particulièrement à une amie, à son sourire, aux regards qu'elle porte sur le monde. Le regard et les sourires d'autrui apprennent à mieux regarder, à mieux écouter, à être plus attentif, à mieux sourire. En adressant ce livre à cette amie, j'avais conscience que par son intermédiaire, je l'adressais aux nombreuses personnes qui ont compté dans ma vie, aux amis, à ceux que j'ai déjà rencontré. Je pensais aussi à ceux avec lesquels la discussion est entamée et n'est pas prête de s'arrêter, mais aussi à tous ceux que je rencontrerais sans doute dans l'avenir, aux inconnus, aux étrangers avec qui un jour de nouvelles conversations naîtront. Ce livre je l'ai aussi écrit à l'intention de belles rencontres que j'ai pu faire lors des ateliers d'écriture que j'anime. Je suis en effet animateur d'ateliers d'écriture, une activité où je partage ce plaisir d'écrire " en direct", en quelques sorte " sur l'établi". Sansonnet, un cygne à l'envers est constitué de cents sonnets, une forme littéraire que je pratique volontiers comme un jeu d'écriture, ce livre se veut donc une invitation à la lecture mais aussi à l'écriture. Dans ce livre, j'ai voulu partager des regards du quotidien, des amusements que me procure le monde mais aussi la joie que peut susciter le jeu avec les mots. Je voulais faire ma petite musique avec les mots, un peu à la manière dont les sansonnets font la leur en brassant dans leurs chants tous les bruissements de leur environnement. " Le roman est un miroir que l'on promène le long d'un chemin" écrivait Stendhal dans Le rouge et le noir. Mais Sansonnet, un cygne à l'envers est un petit livre qui cherche à sa manière à jouer, sous une forme humoristique. Chaque sonnet est un reflet déformé d'autre chose que j'invite à savourer.

Qui est votre idole dans le domaine de l'écriture?

Je ne crois pas avoir d'"idole" dans le domaine littéraire. S'il fallait que je cite les auteurs que j'admire, il faudrait que je cite tout le catalogue de ma bibliothèque, cela prendrait un temps infini... Dans la postface de SANSONNETS, UN CYGNE A L'ENVERS, je cite un certain nombre de poètes que j'admire et qui ont compté à mes yeux: Dante Aligheri, Shakespeare, Baudelaire. Il faudrait que je cite Jules Laforgue ( les sonnets 9 à 14 de mon livre ont été construits sur les rimes du sonnet "Apothéose" de Jules Laforgue) ou Rimbaud ( mon sonnet 94 lui rend hommage). Mon précédent livre LE MYSTERE DE PONT GUSTAVE-FLAUBERT a été écrit en hommage à Flaubert, c'est un auteur qui me passionne par la qualité de son écriture romanesque et surtout par sa correspondance où il parle abondamment d'écriture. Mais j'ai beaucoup d'autres admirations : René Goscinny, Jacques Brel ou Maurice Maeterlinck ( il ne faut pas oublier les belges). Ces derniers temps je lis avec un immense plaisir Stendhal dont je trouve l'écriture souriante et merveilleuse. J'ai beaucoup lu Jules Verne un auteur sur lequel j'ai un projet d'écriture qui me prendra sans doute encore énormément de temps. Parmi les auteurs dont j'admire l'écriture, je ne peux pas passer non plus sous silence Lawrence Sterne, le très étrange auteur de " vie et opinion de Tristram Shandy" un roman extraordinaire publié en Angleterre dans les années 1760 dont je recommande la lecture.

Vous dites que vous ne croyez pas avoir d'idole dans le domaine littéraire, ça veut dire que vous en avez dans d'autres domaines?

J'ai peut-être des idoles en musique: Sébastien Bach, Jacques Brel, Tracy Chapman et Inna Modja. En danse: Sylvie Guillem. Ou bien au cinéma: Marylin Monroe.

Je pourrais citer également Raymond Devos: l'homme qui plus qu'aucun autre savait jouer avec les mots et les faire jongler sur scène. Un personnage indépassable !!!

Vous parlez d'un projet d'écriture concernant Jules Verne, avez-vous également d'autres projets en tête pour l'avenir?

J'ai toujours plusieurs projets d'écriture en cours. J'en mène trois de front peut-être même encore un quatrième. J'ai besoin d'avoir plusieurs projets car ils peuvent s'alimenter les uns les autres. Certains écrits qui ne conviennent pas pour l'un peuvent convenir pour l'autre. Un projet d'écriture a besoin de temps et même de beaucoup de temps pour se réaliser ( Théophile Gautier a mis trente ans à écrire " capitaine fracasse"). En menant plusieurs projets à la fois, cela me permet d'avoir une écriture de longue haleine pour des projets de type romanesque et un rythme plus rapide pour des projets plus courts car j'aime avoir des textes prêts à être publiés.

Merci pour le temps que vous m'avez accordé en répondant à mes petites questions ! Je vous souhaite une bonne continuation.

Merci à vous d'avoir pris le temps de me poser ces questions.

Critique de Sansonnet, un cygne à l'envers:

http://justemechapper.over-blog.com/2015/09/sansonnets-un-cygne-a-l-envers-critique.html

A bientôt pour une nouvelle interview !