Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Texte du 22 octobre 2015 (écrit pour les cours de français).

Texte du 22 octobre 2015 (écrit pour les cours de français).

Texte du 22 octobre 2015 (écrit pour les cours de français).

Texte écrit pour le cours de français.

Les consignes étaient de lire une nouvelle, y prendre trois phrases et écrire un texte à part entière.

- Trahir. Est-ce que cela ne s'appelle pas trahir?
- Cela ne pouvait pas se terminer autrement.
- Vous ne souffri
rez pas.

Décembre 1943.

Ils avaient dit que cela nous sauverait. Ils avaient dit que si on dénonçait les autres Juifs, ils feraient l'impasse sur nous. Ils avaient même dit qu'on gagnerait un peu d'argent ce qui n'était pas négligeable en ces temps difficiles...
Alors, je l'ai fait. Le jeune couple d'à côté avec leur tout petit bébé. Je l'ai fait, je les ai dénoncés. J'ai entendu la femme hurler qu'on devait laisser son enfant tranquille. Qu'ils pouvaient la tuer elle mais pas son bébé. Alors, une détonation se fit entendre...

Plus de bruit de nourrisson mais bien les hurlements de deux parents qu'on venait de détruire. Le bébé s'appelait Anne et ils l'avaient tuée, Anne...
Ma femme m'en a voulu. Pendant cinq jours, elle n'a fait que répéter cette phrase: " Trahir. Est-ce que cela ne s'appelle pas trahir? ", les yeux remplis de rage...

Mais je restais persuadé que j'avais fait le bon choix ! Moi aussi, j'ai des enfants y compris un petit garçon de six mois.

Moins d'une semaine après l'arrestation des voisins, des allemands sont venus frapper à la porte... " Cela ne pouvait pas se terminer autrement, m'a dit un officier, tous les juifs doivent être exterminés sans exception".
J'hurlais à la trahison et ma femme, des larmes pleins les yeux, me lançait un regard rempli de sous-entendus. " La roue tourne..."

Aujourd'hui, j'ai passé une porte. Je suis dans une petite pièce avec d'autres gens, juifs également.
" Vous ne souffrirez pas" nous a dit le soldat à l'entrée.

Le gaz commence à remplir la pièce, des gens tombent et je persiste.

Si, j'ai souffert...