Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Interview n°11: Benjamin Faucon.

Interview n°11: Benjamin Faucon.

Interview n°11: Benjamin Faucon.

Interview de Benjamin Faucon par Juste m'échapper.

Merci à l'auteur pour le temps accordé !
1) Pourquoi vous êtes-vous lancé en tant qu’écrivain ? Quelle a été votre
première motivation ?

L’amour des livres et de la lecture et par-dessus tout le besoin d’exprimer quelque chose qui était enfoui en moi m’ont poussé à écrire. Il s’agit toujours d’un besoin, encore aujourd’hui. Je pense que l’écriture est ce qui me permet de garder un lien avec la réalité, d’exprimer toutes ces histoires qui naissent dans ma tête et de les étoffer pour essayer de les améliorer tout en demeurant les deux pieds sur terre. Je compare ma vie à l’avancée d’un équilibriste sur un fil au-dessus d’un vide, l’écriture me permettant d’avancer.

2) Qui est votre idole dans le domaine de l’écriture?

Je n’ai pas vraiment d’idole à proprement parler, des écrivains dont j’adore le travail? Oui, énormément, et il y a en tellement que d’en citer juste un serait impossible! C’est ça qui est formidable avec la littérature, il y a tellement de bons livres et de styles différents que chaque jour peut se transformer en une véritable découverte. J’apprécie le travail de Neil Gaiman, Dean Koontz, mais je ne peux me limiter juste à ces deux…

3) Si vous étiez un personnage célèbre de livres, lequel ça serait?

Bonne question ;) Je serai vraiment curieux d’évoluer dans ma série Les incroyables et périlleuses aventures de Gabriel Latulipe, car toute cette histoire est assez personnelle, ce monde, tout au moins, celui du premier tome, correspond à celui de mes rêves. Donc, oui, j’adorerai marcher dans ce monde, contempler toutes ces plantes étranges, arpenter le Monde sauvage et partir à la découverte de nouvelles espèces, arpenter cette école où tout tourne autour de la nature.

4) Quels sont les points positifs et négatifs d'une vie d’auteur?

Encore une fois, je pense qu’il n’y a que des bons côtés, puisque être auteur découle d’un choix personnel. En publiant un roman, l’auteur accepte de se prêter au jeu, de partir à la rencontre des lecteurs, de parler de ses livres, de se rendre en dédicace dans des salons du livre, des librairies, etc. Certes, cela n’est pas toujours facile, cela demande beaucoup de temps, de travail autant au niveau de l’écriture que de la promotion, mais en fin de compte, c’est tellement gratifiant de tenir entre ses mains l’un de ses romans au moment de sa sortie en librairie que cela fait oublier tout le reste ;)

5) Si votre expérience était à revivre, la referiez-vous? Qu'est-ce que vous
changerez?

Oui, à 200% ;) Je ne sais pas si je changerai quelque chose, car en toute honnêteté, chaque étape que j’ai franchie me permet d’être là où j’en suis aujourd’hui, et je pense que je ne changerai rien, car je préfère regarder en avant de moi que derrière, le futur étant le plus important!

6) Vous avez un conseil à donner aux gens qui souhaitent devenir écrivains?

Oui, il faut travailler, écrire encore et encore! C’est en écrivant que l’on fluidifie sa plume, que l’on développe son imagination, qu’on s’améliore dans la conception de ces mondes imaginaires, etc. À cela j’ajouterai de la lecture, beaucoup de lecture :) et du plaisir, car cela transparaît à travers les mots dans un roman.

7) Un mot pour vos lecteurs?

Merci infiniment de me lire, d’embarquer dans toutes ces histoires qui émanent de mon imagination et de me suivre dans ma carrière. Merci!!! :)

8) Quels sont vos projets pour l’avenir?

Je travaille actuellement sur l’écriture du troisième et dernier tome de ma série Montérégia. Cette fois, il sera question de trolls, de fées, de lutins et de gnomes, le tout agrémenté de magie et d’éléments historiques. Ensuite je m’attaquerai à la fin d’un projet qui doit voir le jour cet automne, malheureusement, je n’ai pas encore le droit d’en parler… Et après, je ne sais pas, mais à coup sûr, il s’agira de littérature fantastique, car j’adore ce genre.

Critique sur Benjamin Faucon:

Les incroyables et périlleuses aventures de Gabriel Latulipe : Tome 1.

Encore merci à l'auteur d'avoir répondu à mes questions !

~ Juste m'échapper.

PS: Rien avoir avec l'article mais je voulais vous tenir au courant.. J'ai réussi mon année scolaire, plus qu'un an dans le secondaire et me voilà à l'université :D