Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Les hauts de Hurlevent : Critique.

Les hauts de Hurlevent : Critique.

Les hauts de Hurlevent : Critique.

Les hauts de Hurlevent ~ Emily Brontë.

Nombre de pages :

451 pages.

Prix :

Aux alentours de sept euros selon l'édition.

Résumé:

Depuis son arrivée chez les Earnshaw, qui l'ont adopté, Heathcliff, enfant abandonné, semble attirer le malheur sur la maisonnée. Hindley, l'aîné, l'a pris spontanément en grippe. Et tandis que l'orphelin s'est épris de sa sœur Catherine, celle-ci décide de quitter les Hauts de Hurlevent pour se marier, dans l'espoir qu'elle pourra soustraire le malheureux aux colères de son frère aîné...

Au comble du tourment, Heathcliff s'enfuit. Mais il reviendra accomplir sa vengeance...

L'unique roman d'Emily Brontë, publié en 1847 sous pseudonyme, se présente comme la chronique d'un amour contrarié. Au climat passionnel qui ravage ses personnages, répondent les paysages de lande balayés par les vents, emblématiques de ce chef-d'oeuvre de la littérature anglaise.

Mon avis:

ça va être difficile d'en parler car en général, j'ai toujours du mal à parler de mes coups de cœur... Et oui c'est un coup de cœur, mon troisième depuis janvier, il me semble.

Je ne suis pas trop adepte des romances actuelles où tout est beau, tout est bien qui finit bien et eurent de nombreux enfants. J'aime la romance plus réelle, voire impossible, destructrice. Et c'est ce que j'ai eu ici. C'est un amour impossible qui a rendu fous les deux âmes sœurs. Il faut également se remettre dans le contexte temporel où l'auteure a écrit ce roman car dans notre époque actuelle, ça serait un peu tiré par les cheveux.

J'admire le travail d'Emily Brontë car, déjà, elle a écrit une histoire d'amour qui colle très bien à ce que l'on peut ressentir alors qu'elle-même n'a jamais connu l'amour. Ensuite, car pour ses personnages, on ne connait pratiquement que leurs défauts, ils sont très peu mis en valeur et pourtant on s'y attache beaucoup, tout compte fait.. Ils sont très humains, pas idéalisés et on peut s'y retrouver.

J'ai été triste en refermant ce livre, triste de l'avoir fini et ça ne m'arrive pas souvent...

Note:

10/10.

Passages adorés:

« Je " ne lui dis jamais mon amour" en paroles; pourtant, si les regards ont un langage, la plus simple d'esprit aurait pu deviner que j'étais amoureux fou. »

« Aussi ne saura-t-il jamais comme je l'aime ; et cela, non parce qu'il est beau Nelly, mais parce qu'il est plus moi-même que je ne le suis. »

« Ma grande raison de vivre, c'est lui. Si tout le reste périssait et que lui demeurât, je continuerais d'exister ; mais si tout le reste demeurait et que lui fût anéanti, l'univers me deviendrait complètement étranger, je n'aurais plus l'air d'en faire partie. »

Conclusion:

Je le conseille à tous les adeptes de la grande littérature et surtout à ceux qui ont un certain recul sur l'amour avec un grand A et qui sont conscients que tout n'est pas toujours tout rose.

Où l'acheter?

Sur le site des éditions Archi Poche

L'auteure:

La brève existence d'Emily Brontë (1818-1848), fille d'un pasteur irlandais, s'écoule presque entière au presbytère de Haworth, dans le Yorkshire. Ses poèmes témoignent d'un caractère sauvage et solitaire. Vite éclipsée par le succès de Charlotte, sa sœur, elle est l'auteur d'un roman unique, paru un an avant sa mort sous le nom d'Ellis Bell. Si Les hauts de Hurlevent heurte ses premiers lecteurs par sa violence et son dédain des conventions, il connaîtra une immense gloire posthume.

~ Juste m'échapper.