Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Textes pour mon examen de décembre 2016.

Textes pour mon examen de décembre 2016.

Bonsoir à tous,

J'avais pensé à vous publier ces petits textes réalisés pour mon examen de complément français et j'ai seulement remarqué aujourd'hui que j'avais complètement oublié... #PasDouée

Ces petits textes devaient représenter le courant littéraire " Oulipo" par différents procédés, j'ai choisi les cinq suivants :

L'Oulipo c'est un groupe de littéraires qui réalisent leurs oeuvres en s'imposant des règles, des contraintes et dont deux des directions de travail sont : le travail synthétique et le travail analytique.

L'Acrostiche:

Un acrostiche est un poème dont les initiales des vers, lues verticalement, composent un mot, une phrase.

Grammes de bonheur,

A l'infini,

Etrange douceur,

Tant attendue,

A l'avenir,

Nul ne me dira que faire,

Et tant pis si le pire,

Triomphe sur le meilleur,

Mon amour, je t'aime encore,

Oublions-nous dans cette mort,

Ivres d'amour et d'eau fraîche...

S+7:

La méthode S + 7 est une méthode de création de textes littéraires inventée par l'Oulipo consistant à remplacer dans un texte source chaque substantif par le septième substantif qui le suit dans un dictionnaire donné.

Pour réaliser ce texte, j'ai pris comme base, une partie du réglement de mon école.

1. Les locations et les coups-de-poing ne sont pas accessibles sur les temps de recrudescence sauf autorisation précaire d'un adventiste responsable.

2. Le respirateur de la propulsion, le maintien en l'état de la maternité et le triathlète des déchets font partie de nos privations.

3. Les tôlards du rez-de-chaussée du bâtonnier des archaïsmes sont les seules à être accessibles à tous les elfes de 7h45 à 17h30. Elles ne peuvent en rien constituer un lièvre de statuaire.

4. Dans les classes, la joute de la neurochirurgie du local, les chaleurs doivent être placées sur les bandeaux ou tableaux en fin de jouvence.

Lipogramme:

Œuvre littéraire dans laquelle on s'astreint à ne pas faire entrer une ou plusieurs lettres de l'alphabet, généralement une voyelle.
 
Pour ce texte, j'ai choisi de l'écrire sans la lettre i.

A l'aube, je te regarde, tu dors. Tu es beau, très beau. Je t'adore... Tu m'obsèdes, tu hantes mon repos. Ta peau est tellement blanche... Trop blanche; tu es malade. Je me colle contre ton corps, tu es beaucoup trop chaud. Je me sens stressée, la peur est présente. Tu vas décéder, tu en es sûr. Trop longtemps, que ça dure, trop longtemps, que tu meurs de plus en plus. Je t'adore encore et ça me tue. Tu trembles, tu hurles et... ça y est, tu es mort. Je m'allonge dans ce canapé où tu es et j'attends.

Je meurs à mon tour...

Mozin:

C'est un texte pour lequel on utilise des mots imposés tirés d'un livre particulier.

Pour ce texte j'ai choisi les mots " Bruit", "Voyage", "Traumatiser", "enfant", "internat", "père", "occupation", "fugitif", "jour". Ils sont tirés du livre " Mon père, ce collabo" écrit par Jean Buvens

C'était la nuit, celle de lundi à mardi, il n'y avait aucun bruit. J'étais réveillée car trop stressée : demain, les allemands nous emmenaient en voyage. Je révassai à une vie meilleure en attendant que vienne le jour, lorsque, soudain, un son strident se fit entendre. Ceci, venant de l'internat, aurait pu traumatiser enfants, pères et mères...

Je vis sortir un fugitif, qui courait à toute allure sans personne à sa poursuite.

Nous n'avions rien à dire, nous étions sous l'occupation...

Enchainement:

C'est un poème qui, le premier mot d'un vers est égal au dernier mot du vers précédent.

A l'aube de l'hiver,

Hiver trop froid, trop dur,

Dur de vivre sans toi,

Toi que j'aime,

J'aime si fort ce que tu es,

Tu es intelligent, beau,

Beau comme un Dieu,

Dieu de ma vie,

Vie morose,

Morose sans toi,

Toi qui me laisses,

Me laisses et me délaisses,

Délaissée de tout bonheur,

Bonheur de quoi? Bonheur de vivre?

Vivre sans être aimée,

Aimée ou détestée, à quoi bon?

Bon de savoir,

Savoir qui je suis,

Je suis rien,

Rien du tout,

Tout m'ennivre et me délivre,

Me délivre de toi,

Toi mon amour,

Amour de toujours.

Je ne suis pas fan de ces textes, ils sont assez bateaux ou n'ont rien de joli mais j'ai eu beaucoup de plaisir à les écrire, certaines contraintes sont assez drôles puis ça peut toujours aider lors du syndrome de la page blanche...

J'ai trouvé plein d'autres contraintes sur ce site, pour ceux que ça intéresse.

J'ai trouvé les définitions sur Wikipédia, Larousse, Linternaute ou dans mon cours !

Avez-vous déjà testé quelques contraintes établies par l'Oulipo?

~ Juste m'échapper.