Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
Texte du 20 mars 2017.

Texte du 20 mars 2017.

Mon professeur de français est malheureusement absent depuis plusieurs mois.. Après un moment de recherches, ils nous ont trouvé une remplaçante ! Pour mon plus grand plaisir, elle nous fait faire pas mal d'activités créatives ce qui, même si ce n'est pas toujours beau, fait travailler ma plume !

Pour ce texte, on s'est inspirés du texte de Julio Cortàzar, un auteur surréaliste.

Voici son texte :

Préambule aux instructions pour remonter une montre :

Penses-y bien : lorsqu'on t'offre une montre, on t'offre un petit enfer fleuri, une chaîne de roses, une geôle d'air. On ne t'offre pas seulement la montre, joyeux anniversaire, nous espérons qu'elle te fera de l'usage, c'est une bonne marque, suisse à ancre à rubis, on ne t'offre pas seulement ce minuscule picvert que tu attacheras à ton poignet et tu promèneras avec toi. On t'offre - on l'ignore, le plus terrible c'est qu'on l'ignore -, on t'offre un nouveau morceau fragile et précaire de toi-même, une chose qui est toi mais qui n'est pas ton corps, qu'il te faut attacher à ton corps par son bracelet comme un petit bras désespéré agrippé à ton poignet. On t'offre la nécessité de la remonter tous les jours, l'obligation de la remonter pour qu'elle continuer à être une montre ; on t'offre l'obsession de vérifier l'heure aux vitrines des bijoutiers, aux annonces de la radio, à l'horloge parlante. On t'offre la peur de la perdre, de te la faire voler, de la laisser tomber et de la casser. On t'offre sa marque, et l'assurance que c'est une marque meilleure que les autres, on t'offre la tentation de comparer ta montre aux autres montres. On ne t'offre pas une montre, c'est toi le cadeau, c'est toi qu'on offre pour l'anniversaire de la montre.

Instructions pour remonter une montre:

Là-bas au fond il y a la mort, mais n'ayez pas peur. Tenez la montre d'une main, prenez le remontoir entre deux doigts, tournez-le doucement. Alors s'ouvre un nouveau sursis, les arbres déplient leurs feuilles, les voiliers courent des régates, le temps comme un éventail s'emplit de lui-même et il en jaillit l'air, les brises de la terre, l'ombre d'une femme, le parfum du pain.

Que voulez-vous de plus? Attachez-la vite à votre poignet, laissez-la battre en liberté, imitez-la avec ardeur. La peur rouille l'ancre, toute chose qui eût pu s'accomplir et fut oubliée ronge les veines de la montre, gangrène le sang glacé de ses rubis. Et là-bas ans le fond, il y a la mort si nous ne courons pas et n'arrivons avant et ne comprenons pas que cela n'a plus d'importance.

Mon texte:

( la prof voulait que l'on fasse un genre de recette "comment apprendre à me connaitre?")

Préambule aux instructions pour mieux me connaitre :

Je ne vais pas décrire la fille que tu souhaites découvrir,

Suis les instructions du paragraphe suivant,

Ce sera bien plus amusant !

Instructions pour mieux me connaitre:

Apprendre à me connaitre, c'est comme ouvrir un livre,

Lorsqu'on le fait avec envie, c'est toujours un plaisir !

Un peu de gentillesse au toucher de mes pages,

Tu découvriras que je n'ai que dix-sept ans d'âge,

L'humour fait partie de mes chapitres,

Mais la tristesse est souvent retranscrite dans certaines épîtres,

Des changements d'humeur, de l'amour et de la douleur,

Ne prends pas peur,

Derrière ce regard froid,

Se cache une petite fille en émoi,

Si tu apprends à me connaitre,

Sache que je ne suis pas ce que je laisse paraitre,

Laisse-toi bercer par ma douce musique,

Je te raconterai les mots dont je suis devenue alcoolique,

Mes passions, ma vocation,

Ont fait de moi ce que je suis,

Viens, n'hésite pas et partageons,

Que l'on fasse ensemble, un petit bout de vie...

 

S'il vous prend l'envie de faire ce genre de textes, n'hésitez pas à me les partager ;)

~ Juste m'échapper.