Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Juste m'échapper.

Juste m'échapper.

Menu
La couleur du lait : Critique.

La couleur du lait : Critique.

La couleur du lait ~ Nell Leyshon.

Nombre de pages:

175 pages.

Prix de base:

16 euros.

Résumé:

En cette année 1831, Mary, une jeune fille de quinze ans, entame le tragique récit de sa courte existence : un père brutal, une mère insensible, en bref une banale vie de misère dans la campagne anglaise du Dorset.

Simple et franche, mais lucide et entêtée, elle raconte comment, un été, sa vie a basculé lorsqu'on l'a envoyée chez le pasteur Graham, pour servir et tenir compagnie à son épouse, une femme fragile et pleine de douceur. Avec elle, elle apprend la bienveillance. Avec lui, elle découvre les richesses de la lecture et l'écriture... mais aussi l'obéissance, l'avilissement et l'humiliation. Finalement l'apprentissage prodigué ne lui servira qu'à écrire noir sur blanc sa fatale destinée. Et son implacable confession.

Mon avis:

J'ai acheté ce livre il y a déjà un bon bout de temps pour ma maman car c'est typiquement le genre de romans qu'elle aime. Evidemment, tous livres dans cette maison fini obligatoirement dans ma chambre à attendre de passer sous mes yeux. Voulant lire quelque chose de rapide, La couleur du lait était idéal, il se lit à une vitesse incroyable !
Le résumé nous annonce déjà presque noir sur blanc ce qu'il va se passer, le suspens n'est donc pas la grande qualité de cette histoire même si j'avoue que les quelques dernières pages m'ont quand même surprise ! L'héroïne est attachante, l'histoire intéressante car, en plus, même si c'est une fiction, c'est totalement probable qu'elle soit le récit de la vie d'une adolescente au dix-neuvième siècle.
Cependant, il y a un gros hic avec ce livre... La façon dont il est écrit. Vous allez me dire que c'est fait exprès pour se remettre dans le contexte, surtout que l'héroïne dit elle-même avoir écrit ce livre et qu'il est donc logique que ça soit écrit de cette façon... Mais aucune majuscules, ponctuation, des fautes de syntaxes,... moi ça m'a totalement rendue dingue ! Je vous mets un tout petit extrait pour vous montrer la façon dont c'est écrit.

"je me suis retournée. c'était ralph dans son costume noir. je t'ai cherchée dehors. je pensais te trouver au cimetière. non. j'y ai pas été. je vois ça. qu'est-ce que tu fais là? je range."

Au final, je pense que j'aurais préféré que l'auteur ne respecte pas le contexte de l'époque, cela aurait moins dérangé ma lecture de cette histoire que j'ai appréciée.

Note:

6/10.

Conclusion:

A vous de juger si la façon dont c'est écrit ne vous rend pas dingue ;)

Où l'acheter?

Moi je l'ai acheté chez Belgique loisirs ( Donc France loisirs pour les français, logique x)) mais il est aussi disponible à la FNAC et dans d'autres magasins.

L'auteure :

Nell Leyshon est née à Glastonbury, dans le comté du Somerset au Royaume-Uni. Après des études de littérature anglaise à l'université de Southampton, elle s'est fait connaitre par ses pièces de théâtre enregistrées pour la BBC. Elle est l'auteur de Black Dirt, Devotion et The Voice. La couleur du lait est la première oeuvre de Nell Leyshon à être traduite en français.

Petit hors-sujet :

Ce weekend, je suis allée au festival MainSquare à Arras. Les trois jours m'ont totalement tuée même si j'ai passé un bon moment. J'y suis allée pour System of a down et pour Radiohead principalement et puis pour accompagner mon copain qui voulait voir Vitalic, Die Antwoord ( que j'ai A-DO-RE),...
Bon, grosse déception pour radiohead mais je vous mets quelques photos de mon weekend !

Serj Tankian, SOAD <3
Jain
Die Antwoord <3
Radiohead

Les photos officielles sont celles du photographe Nicko Guihal.

~ Juste m'échapper.